Comment reconnaître un faux maillot de foot ?

Quand on cherche un maillot de foot pas cher, on finit inévitablement pas douter du maillot qu’on a sous les yeux. Est-ce un maillot officiel ? Est-ce un faux maillot fabriqué en Chine ?

Alors bien sûr il y a des pros de la contrefaçon qui proposent des maillots vraiment très bien faits et il y a des maillots pour lesquels tout le monde repère au premier coup d’œil que c’est un faux. Mais le plus souvent les fakes se trouvent quelque part au milieu.

C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous de nombreux conseils pour  savoir comment reconnaître un vrai maillot de foot d’un faux.

Comment reconnaître les faux maillots de foot en ligne ?

Il existe plusieurs articles comme celui-ci en ligne, mais un détail est souvent omis : en général on apprécie d’acheter en ligne. Ainsi on n’a pas besoin de courir les magasins afin de trouver le modèle exact du maillot de foot que l’on veut, que l’on soit plutôt supporteur du Manchester United ou de l’Olympique Lyonnais…

Alors comment faire quand on n’a pas le maillot sous les yeux pour faire la différence entre un vrai et un faux maillot de foot ?

Le prix du maillot

Voici l’indice le plus probant : si le maillot coûte moins de 30 € et même si la photo semble officielle, ce ne peut pas être un maillot officiel. C’est impossible !

Et méfiez-vous vraiment de la photo. Trop souvent les faux maillots à 5 € ont pour illustration une photo volée sur un site officiel, parfois même avec un joueur portant le maillot.

Quand on cherche un maillot pas cher, pour être sûr d’avoir un maillot officiel, il n’y a que deux solutions : les boutiques de sport officielles (comme Intersport, Décathlon, etc) ou les boutiques des équipes à l’occasion des soldes ou de déstockages.

Dans ce cas, le plus probable est que le maillot pas cher soit en réalité un maillot dans le design des années précédentes. Ainsi l’équipe du Portugal a changé au début de l’été son maillot, il est possible de trouver l’ancien en promo ici ou là.

Les couleurs et la sublimation

Ce sont deux éléments distincts sur les maillots officiels mais qui se confondent sur les maillots de contrefaçon.

Pour faire simple, les équipementiers protègent la couleur exacte utilisée. Les faussaires doivent donc faire des essais pour s’en rapprocher au mieux mais ce n’est pas toujours facile et ça se voit. Alors oui, il faut pouvoir comparer la photo d’un maillot officiel à la vraie photo du maillot qui vous tente et ce n’est pas toujours facile.

Par ailleurs, afin de compliquer la vie aux fabricants de faux, les équipementiers optent pour la sublimation, c’est à dire pour l’intégration dans les mailles du tissus d’un motif. Visuellement le rendu est assez unique et difficile à reproduire.

En fait, la seule possibilité qu’ont les faux maillots pour s’en approcher est d’avoir le motif de la sublimation imprimé sur le tissus.

Le logo et les autres motifs

S’il est possible d’avoir un gros plan sur le logo, c’est le moment de traquer les erreurs. Il peut y avoir une vague en plus, le symbole est un peu trop positionné sur le côté, etc.

Et il faut aussi prendre le temps de comparer les motifs sur le maillot comme le nombre de bandes. Cela semble complètement idiot de ne pas respecter le motif et pourtant…

Prenons l’exemple du maillot du Manchester City (matchs extérieurs) qui est noir avec de fines rayures en alternance bleu et verte. Sur le maillot officiel de ce club, tous les maillots débutent sur la gauche par une rayure verte. Et pour y parvenir cela signifie que le fabricant coupe les maillots à des endroits précis du tissus.

En général les faussaires, pour faire plus d’argent, coupent les maillots les uns à la suite des autres, donc ils peuvent avoir les rayures légèrement décalées d’un maillot à l’autre. Ou alors avoir plus de rayures que le maillot officiel. Tout est possible.

Il en va de même pour l’emplacement du logo du fabricant et du sponsor, la position du slogan sur les manches, etc. Il faut donc tout comparer avec soin. 

Comment identifier un faux maillot de foot en boutique ?

Changement de décor, vous êtes à un vide-grenier, une braderie, un déstockage, peu importe et il y a le maillot de vos rêves devant vos yeux.

Bien entendu tous les éléments évoqués ci-dessus sont toujours valables. Le seul problème est qu’en boutique, on a rarement sous le coude un maillot officiel pour comparer. Alors voici comment  savoir si un maillot de foot est faux.

Les finitions

Que le fournisseur soit Adidas, Nike, Puma ou un autre, ils ont tous en commun de proposer des maillots de qualité.

Cela passe par les finitions. Il n’y a pas de fil mal coupé, d’ourlet cousu de travers. De même l’écusson est bien net, le logo brodé ne bouge pas, etc.

Il faut donc observer le maillot sous toutes les coutures. Et comme ce sont des maillots bien faits, l’argument « je l’ai beaucoup porté » ne tient pas la route, si le maillot n’a pas une dizaine d’années.

Le toucher

Les matériaux utilisés aujourd’hui par les fournisseurs officiels des équipes de foot sont des matériaux uniques. Ça se sent au toucher la plupart du temps. Il y a des éléments permettant la respiration du corps au niveau des aisselles par exemple. Mais c’est toujours fait avec soin, délicatement intégré au maillot.

Si en touchant le maillot vous avez l’impression d’avoir de la mauvaise qualité, c’est probablement le cas, passez votre chemin.

La coupe

Ce dernier élément est plus délicat à évaluer car tout le monde n’a pas en tête la coupe exact d’un maillot. Mais très souvent les faux maillots sont mal coupés, ils sont plus proches du t-shirt que du maillot de sport.

Le lieu de fabrication  

Voici un élément sur lequel il ne sert à rien de s’appuyer. En effet, aujourd’hui la contrefaçon peut être fabriqué n’importe où et surtout les maillots officiels sont encore très souvent fabriqués en Asie, sans traçabilité précise de leur origine dévoilée aux consommateurs.

Conclusion  

L’achat de contrefaçon est illégal.

Mais il est vrai que certaines personnes y ont recours volontairement car elles ne veulent pas ou ne peuvent pas dépenser plus de 70 € pour un maillot. Le plus important est finalement de savoir ce que vous achetez et de ne pas être déçu après coup.

facilisis massa at ultricies ante. quis commodo lectus Aliquam libero mi,